Les vins de Bourgogne sont produits dans la région de Bourgogne Franche-Comté sur 3 départements que sont l'Yonne, le Côte-d'Or et la Saône-et-Loire. Le vignoble s’étend sur 250 km de longueur du nord de Chablis au sud du Mâconnais (29 500 hectares au total). 

Il y 6 zones de production :

- La Côte de Nuits (où sont concentrés la majorité de Grands Crus rouge)

- La Côte de Beaune (où sont concentrés la majorité de Grands Crus blanc)

- La Côte Chalonnaise

- Le Chablisien

- Le Mâconnais

- Le Chatillonnais

Afin de guider le consommateur dans ses choix de vins, l’inter-profession à créer un système d'appellation très pratique permettant d'identifier le lieu de production et le niveau de qualité des vins attendue. Ainsi il y a 84 appellations d'origine contrôlées (AOC) : 6 appellations « régionales », 45 appellations communales ou villages (Les villages peuvent être aussi qualifiés de "1er cru") et 33 appellations Grands crus.

La notion de premier cru est une mention facultative de dénomination géographique qui peut être adjointe au nom d'une appellation locale, mais ce n'est pas une AOC en tant que telle. En revanche, l'usage de ce terme oblige généralement le viticulteur à des pratiques viticoles plus restrictives que celles de l'AOC. Ainsi plus on montre dans la hièrarchie des vins et plus le rendement à l’hectare en faible (environ 80 hl/ha pour le crémant contre 40 hl/ha pour les Grands Crus).

La Bourgogne représente 3 % de la production française, 6,5 % de la production d'AOC en France et 0,4 % de la production mondiale. Au total, en 2011, la Bourgogne peut produire 1413 vins différents, toutes appellations, dénominations et couleurs confondues.

Ces schémas vous montrent que 60,5 % de la production sont des blancs, 31,5 % des rouges et rosés et 8 % de crémants ainsi que les différentes appellations suivent à  schéma géologique (AOC régionale dans la plaine, les Grands Crus en milieu/haut de coteau ).

Les cépages utiliser sont pour les rouges le Pinot Noir (majoritaire), le Gamay et pour les blancs, le Chardonnay (majoritaire), l'Aligoté (faible quantité aussi de Cinsault, de Pinot Blanc, Melon de Bourgogne et Sacy).

Voici quelques caractéristiques fondamentales des vins de Bourgogne :

- 1 vin = 1 seul cépage (sauf le Passe-tout-grains est un assemblage de Pinot Noir et de Gamay).

- territoire fortement morcelé en petites parcelles, propriètées le plus souvent un petit domaine de 8 à 15 hectares.

- en Bourgogne on parle surtout de "Climats" que de parcelles.

Définition d'un Climat :
"Chaque Climat de Bourgogne est une parcelle de vigne, soigneusement délimitée et nommée depuis des siècles, qui possède son histoire et bénéficie de conditions géologiques et climatiques particulières. Chaque vin issu d’un Climat a son goût et sa place dans la hiérarchie des crus (Appellation Régionale, Village, Premier Cru, Grand Cru). Les Climats sont plus de 1000 à se succéder sur un mince ruban courant de Dijon à Santenay, au sud de Beaune ; certains répondant à des noms illustres comme Chambertin, Romanée-Conti, Clos de Vougeot, Montrachet, Corton, Musigny..."

"En Bourgogne, quand on parle d’un Climat, on ne lève pas les yeux au ciel, on les baisse sur la terre".

- Les Climats de Bourgogne sont inscrits sur la liste du patrimoine de l'UNESCO depuis 2015.

COMMENT SE JUSTIFIE UN PRIX D'UN VIN DE BOURGOGNE ?

Un vin d'appellation régionale sera moins cher qu'une appellation village, lui-même moins cher qu'un 1er cru, lui-même moins cher qu'un Grand Cru. Ensuite la qualité d'un millésime fait monté le prix. Enfin, et ce n'est pas la moindre, la réputation d'un domaine peut multiplier le prix d'un vin d'un facteur allant de 2 à 500 !

ORIGINE DES VINS DE BOURGOGNE

Cela remonterait à l'époque de la Gaule, de l'invasions des romains et des grecs. Mais ce sont les Burgondes, arrivés au vie siècle qui donnèrent le premier vrai essor à la culture de la vigne par la création d’importants domaines rattachés aux abbayes (deux surtout : l'abbaye de Cluny (fondée en 909) pour le Mâconnais et le Chalonnais, puis l'abbaye de Cîteaux (fondée en 1098) avec des plantations en Côte-d'Or, pour le chalonnais et le Chablisien).

C'est sous le règne des quatre ducs de Bourgogne (1364-1477) que furent édictés les règles destinées à garantir un niveau qualitatif élevé. En l'an 1395, Philippe le Hardi décida d’améliorer la qualité des vins et interdit la culture du « vil et déloyal Gamay » au profit du Pinot Noir dans ses terres. En 1719, la plus ancienne Société de secours mutuels, dite de « Saint-Vincent », avait vu le jour à VOLNAY, lieu « où croit le meilleur vin de Bourgogne ». 

En 1851 est organisée la première vente caritative de Hospices de Beaune.

Le vignoble a subit plusieurs fléaux : courant 19ème, la Pyrale (insecte), l'Oïdium (champignon),le Mildiou (champignon). Mais ce fut le Phyloxéra (insecte) qui eu le plus d'impact puisqu'il fallu arracher les pieds français pour des pieds américains et on généralisera ensuite les pieds français greffés sur des pieds américains.

Les conséquences de la crise de 1929 touchèrent durement l'économie viticole ; ainsi la Confrérie des Chevaliers du Tastevin fut créée en 1934 afin promouvoir les grands vins de Bourgogne (installée au Château du Clos de Vougeot depuis 1945).

Autres fléaux : canicule de 2003, gel d'avril 2016 (7 000 hectares sont touchés en Côte d'Or ).

COMMENT FAIT-ON UN VIN DE BOURGOGNE ?

L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, À CONSOMMER AVEC MODÉRATION
1Plan de travail 15.png

Copyright Vins2Bourgogne 2019

Vins2Bourgogne 1 rue de lassolle 21190 VOLNAY 0614343265
Vins2Bourgogne (Dépôt) 10 rue de la petite fin, 21121 FONTAINE-LES-DIJON